Mystères de la lettre S

Avant que nous soyons définitivement passés à l’ère de l’e-storytelling (entendez par là, une époque où l’on n’écrit plus à la main et où l’on frappe sur clavier des histoires dont la valeur se résume à celle du scénario), avant d’avoir tout oublié du sens et des usages de la langue au point de limiterLire la suite « Mystères de la lettre S »

La « BD Blanche » de Sol Ferrières

Il est dans la nature d’un auteur de nous entraîner dans son univers. C’est ce que fait Sol Ferrières avec ses deux romans « L’éclat de verre » et « Un certain Arthur Kramm « . Mais il fait plus, beaucoup, infiniment plus. Si, comme moi, vous aimez le dessin, la bande dessinée, mais que la seule chose que vousLire la suite « La « BD Blanche » de Sol Ferrières »

Lettre à l’ami africain

Cher Marius, De vous, je n’ai longtemps connu que les poèmes. Poèmes qui traduisent, comme vous le dites, vos sentiments personnels, votre propre vie et puis les douleurs et les peines des classes défavorisées. Des poèmes qui me pincent toujours le cœur, qui effleurent quelque chose de profond… l’esprit, qui sait ? De vous, j’ai viteLire la suite « Lettre à l’ami africain »

« Adieu Amériques » chroniqué par Nadine Lamaison

Publiée sur Babelio, le 12 février 2020 L’écriture des femmes est souvent sans compromission. Nous n’irons pas en Amérique mais bien plus loin avec ce roman de Catarina Viti. Cela commence par : « Et puis.. » et nous cueille en douceur dans la chaleur d’un été. Pour aller là où nous ne savons pas aller,Lire la suite « « Adieu Amériques » chroniqué par Nadine Lamaison »

« Adieu Amériques » chroniqué par Marie Berchoud

Publiée le 24 janvier 2020 sur Babelio Présenté comme « une fresque familiale extravagante, débordante d’énergie et de rage de vivre » (4e de couverture), ce roman est aussi bien davantage, et pour plusieurs raisons. C’est d’abord une raison de fond, qui trame tout le récit mais en sourdine (quelle force, alors !) : bienLire la suite « « Adieu Amériques » chroniqué par Marie Berchoud »